La caméra cachée, elle est où?

Dimanche soir ça a popé, comme une évidence, une fulgurance.


Une urgence.


Et je l’ai écrite. J’ai écrit la phrase.
Que j’attendais depuis un bout maintenant.


Un peu soufflée par tant de facilité.

De simplicité.



Parce que je suis comme toi.



Je rêve que ce soit enfin facile et simple
ou du moins, de plus en plus facile et simple.

Et quand ça tombe de même, je doute.


Je me dis…

« Ça ne peut pas être si simple, si facile de même… y’a anguille sous roche.

Ou une tuile pas loin de tomber sur ma tête.

Peut-être même que je dors là et tantôt le réveil va sonner.

C’est trop simple, trop facile.
Je n’ai rien fait de particulier pour mériter cette chance.
C’est tombé tout cuit dans mon bec de oisillon sauvage.

La caméra cachée, elle est où? »



J’ai peur d’un coup.


J’ai peur d’y croire et de me réveiller.


J’ai peur d’y arriver. Ça fait si longtemps que j’attends.

Si longtemps que je suis déçue.


Oh le plus souvent, ce sont de toutes petites déceptions… si petites que je ne me les avoue même pas à moi-même.


Je les enterre toutes ces petites déceptions, ces petites frustrations à grands coups de :

« Moi?… Ça va super bien et toi? »



Et mon cerveau croule sous les dénis mineurs.


Je suis coupable M’nsieur le Juge, M’dame la Directrice.

Je suis coupable de dénis mineurs

envers ma personne, envers tout mon moi, mon corps, mon coeur, ma tête.


Je me maltraite en permanence.


Je m’oublie, je me mens, je m’offusque, je me déteste parfois, je m’en veux un peu, beaucoup, je m’exige, je m’ordonne, je m’empêche, je m’énerve, je me stresse, je m’oublie…



Et un jour c’est là.


Juste de même.

Simple et facile.


Pour de vrai.


Avant?


Ce n’était pas le temps.


Mais là, tu y es.


Le timing parfait.


Avant?


C’était le timing parfait pour se préparer.
Aiguiser tes outils.
Affûter ta compréhension.
Ressortir tes rêves.

Et… 


Écouter.
Sentir.
Ressentir.
Voir.
Observer.
Se détendre les petits muscles.
Relaxer les idées.

Juste aimer le moment.
Apprécier l’expérience.
Ne rien comprendre souvent.
Mais tout savoir au fond.

Au fond de soi, tout au fond.
Et laisser émerger.
Laisse gronder parfois le volcan.
S’échapper la fumée qui aveugle.
Et respirer de l’intérieur.

Là où c’est sûr. Douillet. Solide.


Et apprécier chaque timing parfait.


Laisser passer les arrières pensées du style…


« Je suis un homme, un vrai, et ma famille peut compter sur moi, c’est important… »

« J’ai 15 ans, j’ai perdu ma mère quand j’avais 9 ans et l’école m’emmerde… »

« Je suis mariée, j’ai 2 enfants et je ne supporte plus mon mari, je ne sais même plus si je l’aime encore… »



Parce que tout ça, toutes ces idées, que tu crois,

c’est juste des idées.


Tu as le droit.


TU AS LE DROIT L’AMI.


Le droit de te re-approprier tous ces mots, ces concepts, ces idées, toutes ces croyances.


ET DÉCIDER TOI-MÊME.


Décider ce qu’est un homme pour toi, décider de l’homme que tu es vraiment.
Et comment ta famille peut compter sur toi.
Décider ce qui est important… pour toi.

Décider, toi qui a juste 15 ans, comment vivre heureux avec ta mère dans le coeur, et revisiter l’école qui t’apprendrait vraiment.
Parce que même l’école est une idée, un concept malléable.
Une façon de voir la vie, de voir les enfants, de voir l’avenir.
Et toi, tu peux nous dire ce que tu en penses, du fin fond de ton amour pour toi,


Et pour nous.

Sans combat. Juste par amour pour toi.

Par amour pour nous.


Comme cette femme qui un jour a décidé de se voir.

Honnêtement.

Sans préjugé.

Sans jugement.


Juste pour savoir où elle en est vraiment.

Avec son mari, ses enfants, avec elle-même.


Et en parler. Parler d’elle. À partir d’elle-même.


Quand le moment sera venu.


Quand le parfait timing sera là.



Et quand est-ce qu’elle le saura, que c’est le bon moment?



Elle le saura quand elle parlera.


Le parfait timing, tu ne le sais jamais d’avance.


Le parfait timing, tu le découvres quand tu y es.

Quand tu le vis.


Et mine de rien l’ami, nous venons d’en vivre un ensemble.

Un parfait timing.


Je viens de te dévoiler l’étape 2 de ce fameux petit jeu ma foi bien sympathique,
commencé ensemble le 25 mai dernier!
(look dans les anciens emails juste ici pour t’en souvenir)


Sur ce, surprenante et amoureuse journée l’ami xxx

MP, Le Tout Réuni

PS : À très très bientôt pour enfin te dire ce qui a popé en moi ce dimanche soir… parce que dans tout ça, je n’ te l’ai pas dit en fait  🙂

UN AVANT-GOÛT DU PARADIS POUR

DÉCOUVRE L’EXTRAIT EXCLUSIF DE LA FORMATION EN LIGNE « CALME » QUI TE DÉVOILE LA TECHNIQUE RÉVOLUTIONNAIRE DÉCOUVERTE PAR HASARD PAR LES ÉTUDIANTS DE BERKELEY (COMPLÈTEMENT BOURRÉS)et reçois les emails privés quotidiens du Tout Réuni directement dans ta boite de réception!

Retour haut de page