Le jour de la marmotte et le secret ultime

Aujourd’hui est un jour comme hier.

Comme d’hab.

La routine.

À l’image de Phil dans « Le jour de la marmotte »

avec son 2 février qui n’en finit jamais,

aujourd’hui, demain et hier déjà.

Chaque fois la même tabarnouchette de bine de marmotte

qui voit son ombre encore et encore

et l’hiver qui n’en finit jamais.

C’est sadique au fond une marmotte.

Sous ses airs de grandes dents d’enfant « cute »

à la Laura Ingalls dans sa Petite Prairie

perdue loin loin… vraiment trop loin.

On serait même tenté de lui faire un cadeau spécial

à la marmotte.

Genre une visite surprise chez le dentiste,

histoire de lui faire avaler sa paire de quenottes

pas si innocentes que ça, non?

Tout ça pour dire l’ami

que si t’as vu le film,

tu te souviens sans doute que

notre pauvre Phil est coincé

dans le temps :

il revit inlassablement la même journée

(le 2 février)

sans même pouvoir s’échapper de la micro nano minuscule ville

pour cause de tempête infernale.

Pire encore,

il est le seul

à garder le souvenir de son 2 février de la veille

(de TOUS ses 2 février de la veille)

Comme si le monde entier

(de la micro nano minuscule ville)

avait le cerveau remis à zéro tous les matins à 6h tapante

et vivait cette maudite journée

pour la première fois.

À chaque fois.

Encore et encore.

Et c’est là que ça devient intéressant.

Méga intéressant j’oserai carrément dire.

Intéressant au point de dévoiler le secret ultime :

Savoir comment être heureux quoi qu’il arrive.

Prendre conscience du bonheur naturel en nous

(si naturel que tous les bébinous du monde entier

savent spontanément le faire,

comme ça,

sans réfléchir)

Parce que c’est ça
que Phil découvre dans cette aventure initiatrice.

Imagine.

Être heureux quoiqu’il arrive.

Planter des arbres tout verts sur la colline que le feu a ravagé.

Le faire le coeur léger,

connecté,

plein d’amour.

Imagine visiter les hôpitaux.

Lire quelques pages d’un bon livre

à ces malades inconnus,

ordinaires comme toi et moi,

ordinairement humains et magnifiques.

Le faire le regard pétillant de partage,

la voix tendre,

complices.

Imagine l’ami,

simplement faire ton épicerie.

Dire bonjour au caissier.

Payer, emballer tes achats

et lui dire au revoir,

les yeux souriants,

même les fois où il ne t’a peut-être pas regardé.

Imagine.

Être toi-même.

Ressentir ce bonheur consciemment.

Même dans le doute.

Même dans la peine.

Même dans le rire.

Même dans le changement perpétuel.

Réussir à ressentir

le bonheur de vivre.

Toutes tes expériences.

Sans jugement.

Juste les vivre

et savourer

la douceur d’être toi.

Même dans un monde en chaos.

Le secret pour y arriver?

Je t’en parle demain.

En attendant, tu peux te (re)regarder le film.

Surprenante, amoureuse et douce journée xxx

MP, Le Tout Réuni

PS : Je voulais te dire aussi que tu m’as manqué l’ami.

Même si j’ai vécu plein de magnifiques choses,
d’inattendues et belles rencontres
durant ces 4 dernières semaines,

j’ai pensé fort à toi.

Très fort.

Alors merci d’être là,

d’être toi,

simplement, magnifiquement, ordinairement.

Merci de connecter ensemble

jour après jour.

MERCI.

À demain (si si promis),
avec tout mon amour,
MP, Le Tout Réuni

UN AVANT-GOÛT DU PARADIS POUR

DÉCOUVRE L’EXTRAIT EXCLUSIF DE LA FORMATION EN LIGNE CALME™ QUI TE DÉVOILE LA TECHNIQUE RÉVOLUTIONNAIRE DÉCOUVERTE PAR HASARD PAR LES ÉTUDIANTS DE BERKELEY (COMPLÈTEMENT BOURRÉS)et reçois les emails privés quotidiens du Tout Réuni directement dans ta boite de réception!

Retour haut de page